• Il est possible de rouler malin dans certaines communes : Amay, Fernelmont et Wanze proposent une prime communale à l'achat d'un vélo électrique (VAE : vélo à assistance électrique) pour les habitants de ces 3 communes de la région, qui ne sont pas les plus plates... De 100 à 200 € selon les conditions.

    8167792264_4e99e3cc04.jpg

    D'autres infos sur les sites consacrés aux usagers du vélo :

    http://www.gracq.org/

    http://www.provelo.org/fr

    http://www.veloelec.be/

    Les problèmes de mobilité à Hannut (dont les routes sont nettement plus horizontales) pourraient être en partie résolus; à condition de prévoir également les pistes cyclables indispensables au développment de ce moyen de transport dans les grands chantiers en cours ... et entre les villages.


     

     

     

     



    votre commentaire
  • A partir du 1er janvier 2013, les montants sont modifiés :

    http://ekladata.com/noEUVPttdpRK_2ma3yPYicbjfdU.jpghttp://ekladata.com/jBg9wFtRQdHhjZUgy4beuai2C0s.jpg

    L'info complète 2013 et les documents originaux sur : http://www.wallonie.be/sites/wallonie/files/actualites/fichiers/ecobonus_2013_-_fr.pdf


    votre commentaire
  • Un site totalement dédié aux futurs votants que nous sommes vient d'être ouvert. Il devrait répondre à la majorité de nos questions sur le fonctionnement des élections communales.

    Elections 2012 Wallonie :

    http://elections2012.wallonie.be/

    2320492677_863af0d167.jpg




     


    votre commentaire
  • Une nouvelle publication de la Fondation Roi Baudouin (Belgique) basée sur une analyse importante (176 pages pour la version complète) montre les difficultés rencontrées par les personnes âgées au sein de leur réseau social : isolement réel, sentiment de solitude, ressources familiales.

    Pdf téléchargeable sur le site : http://www.kbs-frb.be/publication.aspx?id=290776&LangType=2060&hq_e=el&hq_m=1602153&hq_l=4&hq_v=9553da0fab

    vieillir.jpg

     

    A mettre en lien avec cette étude française : http://www.fep.asso.fr/docs/docs_fep/synthese.pdf

     


    votre commentaire
  • Vieillir en milieu rural

    4588730156_a22954d89d.jpg

    Définir le phénomène oblige à définir 2 aspects de la thématique: Qu'est-ce que la vieillesse ? Qu'est-ce que le milieu rural et en question croisée: y a-t-il une spécificité à vieillir en milieu rural ?

    1 Introduction:

    Les étapes de la vie

    L'enfance, l'adolescence, la vie adulte font l'objet de nombreuses études ou enquêtes; or l' "après" ou cette période de "vieillesse" n'attire que peu la recherche. Paradoxe : car entre un senior de 55 ans et une arrière-grand-mère centenaire, quarante-cinq années de vie se sont écoulées, soit beaucoup plus longtemps que certaines autres étapes de la vie auxquelles la société s'intéresse. Il n'y a donc pas "une vieillesse" mais plusieurs périodes de vie qui demandent des réponses différentes.

    L'évolution démographique va amplifier le nombre de seniors puisqu'en 2030 les 75 ans et + seront aussi nombreux que les - de 25 ans, il ne s'agit donc pas d'une population marginale mais pourtant celle-ci est exclue des décisions sociétales car considérées comme "hors circuit".

    Parmi ces personnes dites âgées, on compte actuellement plus de femmes que d'hommes, phénomène essentiellement dû à l'espérance de vie liée au genre et à la mortalité de la génération des "hommes partis à la seconde guerre". Cette différence devrait toutefois s'estomper dans les années à venir. On compte aujourd'hui 5 femmes pour 3 hommes à partir de 75 ans.

    Ces différentes périodes d'âge peuvent être déclinées en 3 étapes: 60-78 ans, 79-83 ans et après 83 ans. Une étude permet de déterminer qu'il existe une tranche d'âge "charnière" qui va de 79 à 83 ans. C'est à cette période que les changements majeurs de la trajectoire de vie interviennent: perte du conjoint, perte de l'autonomie ou de l'intégrité physique, départ du lieu de vie, … A partir de 83 ans aussi, le nombre de personnes qui composent la famille proche s'amenuise.

    Toutes ces modifications des habitudes de vie concourent souvent à sentiment d'isolement d'autant plus marqué dans les zones géographiques rurales.

    Qu'est-ce que le milieu rural ?

    Une étude qui avait pour ambition d'évaluer le niveau de la santé en milieu rural a établi qu'il existait plusieurs types de paysages ruraux : le rural touristique, le rural traditionnel et le rural périphérique de banlieue.

    En Belgique, à la différence de la France ou de l'Espagne, les zones rurales touristIques ne représentent que quelques ilots en Ardennes, la zone côtière étant fortement urbanisée.
    Le rural "périphérique" dispose des ressources et des équipements de la zone urbaine contigüe; par contre les zones rurales "traditionnelles" ou rural isolé rassemble une polulation autochtone vieillissante dont l'habitat n'a pas subi de rénovations importantes récentes (espacement de l'entretien et niveau de confort dépassé).
    A cette population s'ajoute les nouveaux "migrants" provennant de régions en reconversion ou des zones urbaines et peri-urbaines à la recherche d'un cadre de vie de qualité et s'installant dans des logements confortabilisés.

    Cet espace rural isolé est marqué par une offre de services locaux restreinte. L'accessibilité aux soins pose parfois problème: infrastructures routières inadaptées, relief géographique accidenté, absence de transports publics, éloignement des centres de soins.
    L'offre de loisirs est également plus limitée, or certains de ces nouveaux migrants (dont les retraités constituent la plus grande part) attendent des services "citadins" en matière de culture ou de formation.

    Traditionnellement, en espace rural, le passage de la vie active sur le plan profesionnel à la vie de retraité n'est pas marquée par une cassure aussi nette qu'en zone urbaine. L'organisation des habitudes de vie quotidienne des personnes (jardinage, petit élevage, activités locales, ...) maintien une dynamique utile pour l'estime de soi et la lutte contre l'isolement.

    Vieillir en milieu rural

    Il existe bien une spécificité des seniors en milieu rural due au fait de leur accroissement dans ces zones, de la faible densité de population dont dépend l'offre de service et de caractéristiques socioéconomique liées public.


    Les politiques actuelles en la matière font une lourde erreur en ne considérant que l'aspect de l'offre de services. Il ne suffit pas de prendre en compte les questions de santé ou de prise en charge des personnes âgées; tout comme n'importe quel groupe de population, elles nécessitent une réflexion concernant leur cadre de vie global, leur insertion au sein de la politique locale et les possibilités qui leurs sont offertes d'apporter et d'échanger leurs savoir-faire.

    Parmis les problèmes évoqués par les personnes elles-même, deux sujets reviennent fréquemment : le logement et la solitude.

    Habiter chez soi

    Le maintien à domicile est une priorité pour beaucoup d'entre elles mais des obstacles importants les obligent à y renoncer:


    - la vétusté de la maison : souvent propriétaires, les personnes âgées n'ont pas les moyens financiers d'améliorer et d'adapter leur logement à leurs besoins;
    - le chauffage est source d'inquiétude, le manque d'isolation de la maison les oblige à restreindre le nombre de pièces utilisées;
    - le manque de services à domicile à prix abordable: outre les aides ménagères, une aide au jardinage et aux petits travaux d'entretien du bâtiment seraient utiles;
    - l'absence de logements "intermédiaires" entre l'indépendance complète et la prise en charge globale, un type de logement ou les services d'accompagnement pourraient être sélectionnés en fonction des besoins du moment;
    - le manque de ressources financières des personnes âgées (2/3 sont des veuves disposant souvent de pensions modestes et/ou ayant eu un travail ne donnant pas accès à une pension légale) ne leur permet pas de faire appel aux services locaux existants.

    D'autres remarques et suggestions sont formulées:

    - la pénurie de petits logements à prix abordable à proximité des centres de soins: des époux sont obligés de vivre éloignés (lorsque l'un des deux requière des soins de longue durée) ou de se séparer pour résider dans des structures différentes;

    -  les services à domicile mettent parfois plusieurs semaines à répondre à une demande; les personnes âgées ont besoin d'être dépannées rapidement et avec régularité pour permettre une relation de confiance avec le service.

     4754577040_4566e00f4d.jpg

    Les personnes âgées en milieu rural : infos complémentaires et bibliographie.

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique