• Epuration individuelle des eaux usées : comprendre

    En matière d'épuration individuelle des eaux usées, mieux vaut avoir un diplôme d'ingénieur pour s'y retrouver. Entre la législation wallonne, les notices techniques et les trous à faire dans le jardin, il y a de quoi jetter l'éponge (avec l'eau du bain ...).

     

    Vous voulez mettre une station d'épuration individuelle sur votre parcelle ?
    Est-ce obligatoire ou facultatif ?

    Voici 4 shémas pour s'y retrouver :

    Zone d'assainissment autonome partie 1

    diagramme 11 

    La suite ...

    diagramme 12

    SEI = station d'épuration individuelle.

    Vous êtes en zone d'assainissement collectif ? Tableau 2

    diagramme 2

    Et le tableau 4 ...

    diagramme 4

     Vous êtes en zone d'assainissment transitoire ? Tableau 3

    diagramme 3

    Savoir dans quelle zone du PASH (Plan d'assainissment par Sous-bassins hydrographiques) on se trouve :  http://webcarto.spge.be/geocms/bin/view/map%3AGuichetGrandPublic

    Si vous avez bien suivi le shéma, vous avez la réponse à la question de savoir si c'est obligatoire ou facultatif. Mais peut-on obtebir des primes pour l'installation de la station ?

    Obtenir des primes et subventions publiques :

     Conditions : être en zone d’assainissement autonome (voir cartographie du PASH de son quartier ou de son village sur le lien ci-dessus) ou bénéficier d’une dérogation de non raccordement , occuper une maison ancienne (voir schémas).

    Les montants :
    Primes accordées pour une installation volontaire:

    Epuration de base pour 5 EH (équivalent habitant = le nombre d’occupant de la maison), en dessous de 5 EH : pas de prime.

    2.500 € pour un système agrée

    3.125 € pour un système agréé en cas d’évacuation par infiltration dans le sol.

    Liste des entreprises agréées sur :

    http://environnement.wallonie.be/de/entreprises/systèmes_epuration.htm

     

    Restriction : un maximum de 70% des factures (TVA comprise) pour un particulier (étude, achat, transport, pose, raccordement mais pas pour la remise en état des lieux). D’autres taux sont applicables si la demande émane de la commune par un groupement de citoyens ou que les travaux sont imposés par le Ministre; 90% si la demande est liée à un permis d’urbanisme délivré dans le cadre de travaux d’aménagement ou d’extension d’une maison ou que votre maison est en zone sensible à l’environnement (définition des zones en cours …).

     

    Primes accordées si l’épuration est « imposée » :

    4.000 € pour un système agréé

    5.000 € pour un système agréé avec évacuation par infiltration dans le sol.

     

    Plus d’infos sur :

    http://environnement.wallonie.be/publi/de/eaux_usees/assainissement7.htm

     

    Les démarches administratives :

    Pour l’installation d’une épuration individuelle de 5 EH sur base volontaire, une simple déclaration à la commune sur base du formulaire qui vous sera fourni est suffisante.

     

    Maintenant, reste à savoir ce qu'il faut installer ! Et les infos fournies ne sont pas des plus claires ...

    Pour bien comprendre sa future station d'épuration, il faut comprendre les cycles de traitement par lesquels vos eaux et effluents liquides vont transiter.

    De manière diverse et/ou générale, les fabriquants vont faire valoir ces phases :

    Les phases de l’épuration :

    1 La décantation

    2 Le traitement

    3 La décantation secondaire

    4 L'évacuation

    1 = Le pré-traitement ou décantation : la pesanteur sépare naturellement les éléments plus lourds des éléments plus légers qui restent en surface.
    2= Le traitement des eaux : extensif : par traitement naturel ou lagunage = zone d’épuration à l’air libre (étendue nécessaire dans le jardin : 6m2 par EH soit 30m2 pour 5EH). Intensif : par traitement mécanique et oxygénation (mise en mouvement de la masse et aération par injection d’air).
    3 = La décantation secondaire (pafois facultative), idem 1.

    4 = L’évacuation. Que faire ensuite de vos liquides bien nettoyés ?

    S'en séparer par : voie artificielle (canalisation, voirie, … si installé !), par épandage souterrain dans le sol, par drains de dispersion ou tranchées d’infiltration (si le sol le permet : analyse préalable nécessaire).

    Plus d'info sur : http://environnement.wallonie.be/publi/de/eaux_usees/assainissement4.htm

    Pour s'y retrouver dans les différents modèles de SEI :

    La mini-station à biomasse fixée : mono cuve en béton ou polyéthylène immergée et aérée. La biomasse (= la matière organique à traiter) est fixée sur un support et la flore bactérienne va digérer la charge polluante biodégradable. Ex : modèle EPUR. Dans ce cas, il n’y a pas de moteur ou de pompe dans la cuve, seul un surpresseur est installé séparément. Peu de bruit et peu d’entretien.

     

    La mini-station à boues activées : une ou plusieurs cuves en polyéthylène (PE), un réacteur séquentiel (RBS), la décantation s’opère dans le même contenant et non dans un décanteur séparé par des séquences d’agitation et d’aération de la biomasse suivies de périodes de repos pour la décantation puis de pompage des eaux clarifiées. Les cycles mouvements/repos doivent être adaptés à la qualité des eaux à dépolluer.

    Le filtre à gravier planté de couvert végétal (marais artificiels).

    Les conduites d’épuration sur lit de sable.

    Et après l'installation ?

    Dès que le raccordement est effectif, vous devez solliciter par écrit le passage d’un agent agréé (OAA : organisme d’assainissement agréé) pour votre région.

    Plus d’info sur : http://environnement.wallonie.be/publi/de/eaux_usees/assainissement9.htm

    Puis effectuer la demande d’exemption du CVA (Coût vérité d’assainissement = une redevance).

    Dans le cadre d’un contrat de service d’assainissement passé entre les principaux producteurs-distributeurs d’eau alimentaire et la Société Publique de Gestion de l’Eau (S.P.G.E.), le prix de l’eau intègre une composante supplémentaire (et non une taxe) passé au taux unitaire de 1.308€ HVAC/m³ en janvier 2009 correspondant à une partie des coûts de l’assainissement des eaux usées.

    Vous pouvez donc demander à être exonéré de cette redevance puisque vous épurer vous-même vos eaux usées.

     

    Et l'entretien de tout cela ?

    N’oubliez pas de réclamer à l’entrepreneur le guide de mise en œuvre et le guide d’exploitation de votre système et de faire réaliser les entretiens nécessaires au bon fonctionnement du matériel et de la station. Certains systèmes nécessitent le remplacement régulier de pièces ...

    ...

    Et enfin … Quitte à faire des trous et des tranchées pourquoi ne pas penser à installer en même temps une citerne de collecte de vos eaux de pluies avant de tout remettre en état ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :